/

lyrics

De petits boulots en boulots on vagabonde entre les deux
Depuis le chant du coquelicot au soir couvé comme des oeufs
La Seine est toujours remplie d'eau
Mon dos courbé comme une antenne
Et nos deux mains et nos demains
Qui se déchaînent qui se démènent
Nous mènent d'îlots en îlots
Oh oh

Du petit amour jusqu'au grand on fait de la maçonnerie
Faut pas qu'on se prenne pour des grands mais pas non plus pour des génies
En fait, on est entre les deux
Je veux pas dire qu'on est moyen
Est ce que si on s'aimait plus loin
On se sentirait vraiment mieux ?
P'tet pas !

Je ne crois pas je vous l'avoue que l'herbe soit plus verte ailleurs
Oui mais quand même j'ai l'envie folle d'aller respirer sa couleur
Je ne crois pas je vous l'avoue que l'herbe soit plus verte ailleurs
Oui mais quand même j'ai l'envie folle d'aller respirer sa couleur
Viens je t'emmène

Des premiers mots jusqu'aux plus gros j'élargis mon vocabulaire
Du coup j'les appelle les salauds ceux qui sont dans les ministères
Tout ceux qui douanent et qui à tout âge péagent
Qui mettent des bâtons dans nos roues qui pourtant roulent
On s'en fout car voilà nous on trouve ça plus cool
Les bâteaux pour prendre le large

Du bon vieux temps aux contre temps j'apprends à relativier
Et j'écoute beaucoup moins les gens qui disent l'important c'est viser
Toujours plus haut plus haut que leur nez que leur cul
Par les horloges et les tic tac tous obsédés
Quand ils coincent entre un futur et un passé passé
Je me consacre à ce qui est pas ce qui fut

Je ne crois pas je vous l'avoue que l'herbe soit plus verte ailleurs
Oui mais quand même j'ai l'envie folle d'aller respirer sa couleur
Je ne crois pas je vous l'avoue que l'herbe sente meilleur demain
Oui mais quand même j'ai l'envie folle d'aller regarder son parfum
Viens je t'emmène

Les oiseaux lâchent en passant un souvenir des Indes
Je les jalouse en m'essuyant, parfois ce pays me rend dingue.

Je ne crois pas je vous l'avoue que l'herbe soit plus verte ailleurs
Oui mais quand même j'ai l'envie folle d'aller respirer sa couleur
Je ne crois pas je vous l'avoue que l'herbe soit plus verte ailleurs
Oui mais quand même j'ai l'envie folle d'aller respirer sa couleur
Je ne crois pas je vous l'avoue que l'herbe soit plus verte ailleurs
Oui mais quand même j'ai l'envie folle d'aller respirer sa couleur
Je ne crois pas je vous l'avoue que l'herbe soit plus verte ailleurs
Oui mais quand même j'ai l'envie folle d'aller respirer sa couleur
Viens je t'emmène

credits

from Des premiers mots jusqu'aux plus gros, released April 4, 2014
Anga

license

tags

about

Anga France

Quand il ne déambule pas avec La Troupe Badour, Anga nous livre ses chansons : des premiers mots jusqu’aux plus gros. Une guitare quelque peu caractérielle, un accordéon sifflant soufflant et une voix ébouriffée fabriquent ensemble des chansons pour rire ou pour crier. Des chansons qu’on se plaît à partager autour d’un verre ou à chanter autour de soi. ... more

contact / help

Contact Anga

Streaming and
Download help

Redeem code

If you like Anga, you may also like: