Le Fleuve

by Anga

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €8 EUR  or more

     

1.
Terminaterre 05:01
J’essaie comme on dit de garder raison, ou de me faire une saison Face à ceux qui soufflent chaud et froid, rester poli et droit Mais à mesure que je vois grandir les p’tits marmots poussant sourires A qui l’on offrira béton en héritage, c’est con Donc au lieu de rester impassible, détruisons tout l’plus vite possible Histoire qu’ils n’aient pas d’aperçus des jolies choses qu’on aura vu L’Homme est une bête superficielle à l’intelligence artificielle Cédons nos places de primates, aux automates La Terre n’est qu’un tas de boue flasque Et ça boue et ça boue ça bourrasque L’avènement robotique aura du bon c’est clair Terminaterre Ca fera moins de bouches à nourrir, des machines qui peuvent pas mourir Ca coute moins cher en funérailles, même quand ça déraille Ca s’englue pas bêtement les ailes dans des marées noires pleines de zèle Nos oiseaux gachent le bitume avec une plume Car c’est la fin et il faut s’y faire. Adieu les plantes mellifères Nous sommes l’abeille qui pique, c’est vrai c’est typique La Terre n’est qu’un tas de boue flasque Et ça boue et ça boue ça bourrasque L’avènement robotique aura du bon c’est clair Terminaterre Tout n’était qu’acide nucléique et passivité politique Des hommes ayant moins de cœur qu’un mixeur Alors, tout doit disparaître… L’énarque et l’honnête Les nases et les brillants Les nattes sur la tête Les nappes au polluant Les navires de pirates Et les na les navets Les na les navettes ne pourront pas nous aider
2.
Le fleuve 04:01
Le fleuve est grand j'le descends y'a rien d'mieux A faire que d'choper des poissons mais je n'ai rien pour faire un feu C'est pas toujours tranquille comme dans les livres Y'a des sacrés secousses mon vieux Toutes ces années à rester dans son lit Surtout ne pas se mouiller et ne pas faire de vague sur les côtés Autant marcher sur la rive régulière Je claque une bombe dans la rivière J'me la coule douce le travail à la chaîne Pour moi c'est de t'éclabousser et puis de faire des ronds dans l'eau Si d'aventure mon coeur fuit dans le Saint Laurent C'est juste du vin dans mon torrent Tout nu dans la flotte à nager avec les sirènes Je vois le ciel se refléter dans l'eau Je rejoins l'océan où l'écume est de porcelaine Je m'en vais faire de vieux os
3.
Gueule de boa je suis un animal Je croque, mords, et c’est vital J’ai une faim de loup et une proie sans égal J’esourbis le moindre rival Peau de vache, langue de vipère Selon mes critères, début du cache cache Ne fais pas la fine mouche La fine bouche Je suis pourtant un bon noyeur de poisson Mais tu me glisses entre les doigts Patte de velour dans une mouffle en carton J’ia beau donné ma langue au chat Toi t’en as d’autres à fouetter Tu as souhaité qu’on en reste là Moi qui veut piquer ta bouche Quelle mouche me pique Gueule de boa je suis un animal Je croque, mords, et c’est vital Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage Je retourne à l’état sauvage Chair de poule
4.
Je me réveille au petit jour née jusque là habituelle Est belle comme le moi de mai je sens se pointer un orage Ô désespoir de l’avoir cru ôté de toutes ses dentelles Epris celui qui croyait pendre Ses bras sa langue et sa cervelle Comme si ça ne suffisait pas s’y fier était une belle erreur Té mon égo une dernière fois poumon cœur estomac viscère Vil idiot que j’ai trop été dans le bonheur et la bêtise Jusqu’à plus soif pour oublier Ses bras sa langue et sa cervelle Me prennent pour un illuminé gatif je suis un fou à lier Zon dangereuse je crois qu’c’est ça brutalement au mauvais moment Tir serait vraiment inutil’lusion vaine et faux mirages Grandit en moi et envahit Mes bras ma langue et ma cervelle L’histoire pourrait se finir lassé de tout ces dangereux jeux Veux pas finir dans une prison m’oubliera alors que je vis Nimaginable pour ma personne n’aimera plus fort cette bombe Belle ironie j’ai fait sauter Mes bras ma langue et ma cervelle J’laisse une note sur un mauvais ton pêché que j’ai bien trop commis Ssaire il faut chercher près des lys toire se termine dans un cri Me passionnel une tuerie golera moins quand en creusant Profondeur tu verras qu’il manque Ses bras sa langue et sa cervelle
5.
Pégase 02:46
L’histoire est celle d’un enfant qui n’avait pas vie facile Pas trop d’amis et ses parents n’étaient franchement pas des dociles Si tout le monde le trouvait naze c’est que le sort l’avait chargé D’une quantité folle de gaz qu’il ne savait réfréner Il rotait rotait rotait il rotait tant et encore Que les filles lui répétaient personne n’ira tater ton corps Il rotait rotait rotait il rotait tellement si fort Qu’il lui arrivait en été de faire faner les passiflores Ses amis l’avaient affublé du plus beau des surnoms de l’Oise Et dans la cour de récré tout le monde l’appelait Pégase Mais l’école un jour a pris feu, sûrement une fuite de vous savez quoi Les élèves piégés en salle 2, forcément la seule en bois Je rôtis rôtis rôtis pensa Pégase effrayé Impossible de me frayer un chemin vers la sortie On rôtit rôtit rôtit crièrent ses camarades en pleurs Mais Pégase défia la peur avec une idée de génie Il est toujours possible les amis de changer le pire des défauts en une qualité Et Pégase immobile, se mit à y songer. Ses sens avaient soudain une telle acuité Comment calmer le feu des flammes, comment éteindre un incendie Par la même ouvrir le sésame et se faire tout un tas d’amis Il utilisa donc à fond le seul pouvoir qu’il possédait Mis sa bouche en forme de rond et déchaina vents et marées Il rota rota rota, il rota de tout son corps Le feu ralentit d’un iota il lui fallait roter encore Il rota rota rota, il rota même en rotation Et à la fin du brouhaha le feu n’était plus qu’un lampion Pégase est devenu le plus populaire, ses amis ses parents tout le monde en est fier Car tout le monde a vu sur le journal écrit en gros : Pégase est un héééé… rôt
6.
Le pendu 03:07
Un garçon venait de se pendre Dans la forêt de Saint-Germain, Pour une fillette au cœur tendre Dont on lui refusait la main. Un passant, le cœur plein d’alarmes, En voyant qu’il soufflait encor, Dit : « Allons chercher les gendarmes, Peut-être bien qu’il n’est pas mort ! » Le gendarme, sans perdre haleine, Enfourche son grand cheval blanc. Arrivé chez le capitaine, Il conte la chose en tremblant : « Un jeune homme vient de se pendre ; À son âge, quel triste sort ! Faut-il qu’on aille le dépendre, Peut-être bien qu’il n’est pas mort ? » L’officier, frisant sa moustache, Se redresse et répond soudain : « Vraiment c’est une noble tâche Que de soulager son prochain ; Cependant je n’y puis rien faire, Ça n’est pas de notre ressort. Courez donc chez le commissaire, Le pendu vit peut-être encore ! » Le commissaire sur la place Se rendit, c’était son devoir. D’un coup d’œil embrassant l’espace, Il cria de tout son pouvoir : « Un jeune homme vient de se pendre, Accourons avec du rendort. Emportons de quoi le dépendre, Peut-être bien qu’il n’est pas mort ! » Vers le bois on accourt en troupe. On arrive en soufflant un peu. On saisit la corde, on la coupe, Le cadavre était déjà bleu. Sur l’herbe foulée on le couche. Un vieux s’approche et dit : « D’abord, Soufflez-lui de l’air dans la bouche, C’est pas possible qu’il soit mort ! » Les amis pensaient : « Est-ce drôle De se faire périr ainsi ! » La fillette, comme une folle, Criait : « Je veux me pendre aussi ! » Mais les parents, miséricorde, Murmuraient en pleurant bien fort : « Partageons-nous toujours la corde, Elle est à nous, puisqu’il est mort ! »
7.
Faites de la place pour mon melon C'est mon fruit préféré c'est mon côté Delon Je suis toujours au sommet : mamelon Je fais craquer les madeleines et les madelons Je suis doué par nature et le meilleur par choix J'ai un côté sensible, je pleure parfois Emu par mon reflet qui rayonne et flamboie Quand le sage montre la lune Bah il me montre moi Installez donc des miroirs Je n'veux voir que moi que moi que moi Et paf j'suis au top Essaie pas d'me dire stop J'veux qu'tu danses tu syncopes J'veux des images de moi au kaléidoscope Et paf j'suis au top Essaie pas d'me dire stop J'veux qu'tu danses tu syncopes Dibilibop Dibilibop Mais comment j'fais pour être toujours au top Comme une fusée remplie de gasoil en stock Tu l'as compris celle là c'était une métaphore Parce que j'suis mégafort quand on m'prend en photo ça fait des photophores Attention j'veux pas dire que vous êtes mauvais Mais vous deviez être alités quand j'ai volé les qualités Allez sans rancune j'vous donne de ma confiance Quand le sage montre la lune, il montre les gens qui dansent Installez donc des miroirs Je n'veux voir que moi que moi que moi Et paf j'suis au top Essaie pas d'me dire stop J'veux qu'tu danses tu syncopes J'veux des images de moi au kaléidoscope Et paf j'suis au top Essaie pas d'me dire stop J'veux qu'tu danses tu syncopes Dibilibop Dibilibop
8.
Manie qui dure depuis la nuit des temps Liquide s'écoulant d'une clepsydre immense Mesure artificielle d'une notion qui nous dépasse En quête d'éternel quand la minute lasse Car il est relatif aussi mais si précieux Qui peut dire l'avoir regardé dans les yeux Qui peut l'accélérer ? Qui peut nous en extraire ? Rentabiliser ou jouir de ne rien faire Peut-être que je prends mon temps Un peu comme on peut prendre l'air Peut-être que je prends mon temps, c'est bien ma veine Avant que le temps me prenne Et puis tout se mélange les langueurs de l'enfance L'ennuie des réunions, l'éternité des transes Les trop longs tu me manques et les baisers trop courts On s'aime depuis ce matin, depuis toujours Peut-être que je perds mon temps Comme on peut perdre du terrain Peut-être que je perds mon temps assis dans l'herbe Avant que le temps me perde Enfin je le déforme pâte à modeler Quand j'veux j'marque un temps d'arrêt Il est grand temps de vivre au rythme irrégulier joli De nos coeurs, horloges d'infini Peut-être que je tue le temps Comme d'autres se tuent à la tâche Peut-être que je tue le temps, bien fait pour lui C'est tout pour aujourd'hui

about

Enregistré et mixé au Studio de la Roqueille

credits

released March 29, 2019

Textes : ANGA (sauf Le pendu : Maurice MacNab)
Musiques : ANGA
Merci à Anthony Daniel pour la basse sur Le Fleuve

license

tags

about

Anga France

Quand il ne déambule pas avec La Troupe Badour, Anga nous livre ses chansons : des premiers mots jusqu’aux plus gros. Une guitare quelque peu caractérielle, un accordéon sifflant soufflant et une voix ébouriffée fabriquent ensemble des chansons pour rire ou pour crier. Des chansons qu’on se plaît à partager autour d’un verre ou à chanter autour de soi. ... more

contact / help

Contact Anga

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Anga, you may also like: